Restrictions budgétaires imposées par Laurent Wauquiez, 1.500 postes ont été détruits en Auvergne-Rhône-Alpes au sein des associations, des structures d'aménagement du territoire, des Parcs Naturels Régionaux, etc.

mar 28, 2017 / 0 comments

"Ce lundi 27 Mars à l'occasion de la Commission permanente de la Région Auvergne-Rhône-Alpes, les conseillers régionaux socialistes et démocrates ont fait part à la presse des incidences sur l'emploi des restrictions budgétaires imposées par Laurent Wauquiez. Ils ont démontré, chiffres à l'appui, que le coup de rabot annuel de 75 millions d'euros mis en avant par le chef de l'exécutif régional s'applique pas uniquement sur l'institution régionale. Elle s'applique aussi et surtout sur les partenaires de la Région qui, faute de moyens, ont licencié en masse cette année.
Après recensement, nous sommes parvenus à établir que plus de 1.500 postes ont été détruits en Auvergne-Rhône-Alpes au sein des associations, desstructures d'aménagement du territoire, des Parcs Naturels Régionaux, etc. Les fonctionnaires de la Région ont été très impactés, avec près de 460 emploisdisparus. C'est donc un véritable plan social qui ne dit pas son nom.

En réaction à la publication de ces chiffres, Laurent Wauquiez a tenté de se justifier dans la presse en dénonçant « des purs mensonges ». Or, ce chiffre de plus de 1500 postes détruits est le fruit d'une longue recension directe auprès des acteurs associatifs, socioculturels et des professionnels de l'aménagement du territoire.

Derrière ce plan d'économies de 75 millions d'euros par an, ce sont des missions essentielles au service de l'intérêt général qui sont en train d'être démantelées et des centaines d'emplois qui disparaissent ! Car il ne faut pas oublier que le budget de fonctionnement de la Région intègre le budget de fonctionnement de toutes les structures soutenues par l'institution (associations, syndicats mixtes, secteur culturel, etc.). Avec une grève annoncée des agents de la région pour le 13 avril et une manifestation le 1er avril du mouvement associatif fédéré en collectif, la situation devient de plus en plus inquiétante pour les forces vives de notre région."

File attachments: 

Comments (0)

Leave a comment

Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.