L’éléfàn, le nouveau supermarché de Grenoble, intègre ses adhérents

juil 03, 2017 / 0 comments

Ce mercredi soir, la réunion commence par un tour de table. L’occasion de rencontrer Blandine qui a adhéré pour « mettre du sens à ce qu’elle achète, participer à une oeuvre collective ». D’autres nouveaux s’interrogent sur la communication en dehors de Grenoble, à Claix par exemple. Quant à Charline, adhérente depuis l’automne, elle vient prendre des nouvelles de l’avancement du projet.

Cette rencontre est d’abord l’occasion de faire un point sur l’actualité du projet et d’annoncer l’ouverture, dès le 1er septembre, de l’épicerie au 13 avenue de la Capuche à Grenoble. Cette date marque aussi le point de départ des 3h que chaque adhérent doit faire toutes les 4 semaines.

Les nouveaux adhérents apprennent aussi à connaître le fonctionnement interne, notamment les différents commissions composées de bénévoles, à l’image des grandes lignes de travail de l’association : l’approvisionnement, la communication, la gestion, la gouvernance, la recherche de local et la vie associative.

Les questions se multiplient autour de la table. Sont abordés des sujets relatifs à la nécessité d’embaucher un salarié pour réceptionner les commandes, gérer les adhésions. Mais aussi au choix du logiciel de gestion. Contrairement aux autres supermarchés collaboratifs, notamment La Louve à Paris, les participants souhaiteraient utiliser un logiciel qui ne « piste » pas les adhérents. 

La qualité et l’origine des produits qui seront vendus dans le supermarché sont également sujets à discussion. Points sensibles, ils vont nécessiter l’élaboration d’un cahier des charges sur les valeurs. L’association ne travaillant jusqu’à maintenant qu’avec des produits locaux et à petite échelle, sa rédaction n’était pas d’actualité. Le cahier des charges devra également définir le niveau le plus bas acceptable pour les produits. 

Rappelons que le point central du supermarché est de réduire le circuit de l’alimentation, de l’achat à la vente. L’idée est donc de proposer une offre pour que tout le monde vienne à l’éléfàn.  « Le bio et le local ne sont pas des critères essentiels », rappelle des bénévoles.

Et en tout bon « projet citoyen et démocratique », des forums seront mis en place pour commencer à discuter sur le sujet et « si la majorité veut du Nutella, il y aura du Nutella », comme se plait a caricaturer Charline, bénévole et animatrice de la réunion. 

L’occasion pour elle de rappeler qu’à l’éléfàn, l’entrée se fait selon le modèle de gouvernance, pas selon le modèle économique. Ce qui le différencie d’autres supermarchés collaboratifs qui privilégient la performance : l’économie du projet, en mettant au second plan le modèle de gestion.

En attendant l’ouverture de l’épicerie à la rentrée, l’association a lancé un appel aux dons pour aménager son premier magasin sur https://lelefan.org/collecte.

Bonne rentrée à l’éléfàn!

Marie-Rose Gilles

Comments (0)

Leave a comment

Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.