L'innovation au service de l'anti-gaspi et de la solidarité?

mai 30, 2017 / 0 comments

Un geste simple pour une solution anti-gaspi
Le process est simple. En se connectant à l'application Too Good To Go, l’utilisateur accède à une liste de commerçants qui proposent leurs invendus à petit prix. Biensur, il s’agit de portions surprises, impossible de connaitre à l’avance la nature des produits achetés. Après avoir déboursé entre 3 et 5 euros, il suffit de se rendre chez le commerçant pour récupérer des invendus pour l’équivalent d’une douzaine d’euros. Ces valeurs sont fixées à l’avance entre la start up et le commerçant.

Les avantages pour le commerçant sont non seulement de limiter le gaspillage mais également de ne pas perdre de l’argent, il acquiert éventuellement de nouveaux clients et  « Il a les poubelles vides » aime à dire Camille COLBUS, la directrice des opérations chez Too Good To Go. Quant au consommateur, il s’offre une surprise gustative à petit prix tout en réalisant un geste « éco ». 

Des repas pour les sans abris

Mais cette application n’est pas seulement une solution anti-gaspi, elle est également un moyen d’être solidaire. Effectivement, le consommateur peut payer 2 euros sans contre partie personnelle et la start up se charge de récupérer des invendus pour les distribuer en faisant des  maraudes avec des associations ou directement auprès de SDF.

TOO GOOD TO GO, une jeune entreprise dejéà présente dans plusieurs pays européens

Cette entreprise qui commence son implantation à Grenoble depuis un peu plus d’un mois existe depuis 2015. Son histoire a débuté au Danemark et s’est poursuive en Europe (Norvège, Suisse, Allemagne, France). Et ce, grâce à Lucie Basch qui a d’abord développé le concept en Scandinavie avant de le développer en France depuis avril 2016.

En métropole, ce sont 850 commerçants dans 19 villes qui participent, dont environ 120 à Lyon et une trentaine à Grenoble, 300 000 téléchargements et 3000 repas aux sans-abris.. 

La jeune entreprise française se finance grâce au crowdsourcing (12 000€ collectés en juillet 2016) et  à une commission de 1€ prélevé sur chaque commande (sauf les dons solidaires de 2€).

Souhaitons que l’anti-gaspillage devienne de plus en plus une préoccupation de chacun au quotidien.

Marie-Rose Gilles

File attachments: 

Comments (0)

Leave a comment

Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.