La mairie de Grenoble a remis le prix Louis Blum au recteur et imam de la mosquée de Drancy

jan 13, 2016 / 0 comments

"Dimanche soir 17 janvier, une trentaine de personnes d'horizon divers se sont réunies devant le Musée de Grenoble pour protester contre la présence du maire de Grenoble Eric Piolle venu remettre un prix de la "paix" a M. Hassen Chalghoumi à l'occasion d'une cérémonie organisée par le avec le Conseil représentatif des institutions juives de France (CRIF) de Grenoble.

Monsieur Hassen Chalghoumi a répondu aux questions des journalistes lors de la conférence de presse organisée au Musée de Grenoble avant de se voir remettre le prix Louis Blum par le CRIF - relais d'Israël en France - et le maire écologiste. Prix censé récompenser « une personnalité qui s’est distinguée par son engagement pour la préservation de la mémoire de la Shoah, la défense des droits de l’Homme et la lutte contre le racisme et l’antisémitisme ».

Quelques jours plus tôt, le Conseil des Imams de l'Isère (CII) avait déclaré dans une lettre à Eric Piolle qu'il "ne reconnaît pas la qualité d'imam à ce monsieur (ndlr : Chalghoumi) et encore moins sa représentativité auprès des Isérois de confession musulmane", ajoutant :
"En effet, lorsque la dignité d'un peuple est bafouée depuis plusieurs décennies, lorsque la colonisation continue de se poursuivre, malgré les lois internationales, lorsque le blocus de toute une population continue depuis maintenant plus de 8 ans, et que M.Chalgoumi soutient ouvertement cette politique, il est difficile de comprendre que le maire de Grenoble lui remette un prix qui récompense une personnalité pour la défense des droits de l'homme."

Interpellé sur ce point à la conférence de presse, Hassen Chalghoumi a répondu qu'il était "pro-israélien et pro-palestinien". Invité à donner son avis sur la politique des dirigeants israéliens à l'égard de la Palestine, il a répondu : "J'espère que le pouvoir israélien fait le nécessaire". Pensez-vous qu'il fasse le nécessaire ? "Oui je le crois" a-t-il poursuivi en substance en expliquant qu'il dialoguait régulièrement avec les représentants du régime israélien. M. Chalghoumi a également signifié sans équivoque que l'antisionisme conduisait à l'antisémitisme.
Interrogé sur la campagne internationale "Boycott, désinvestissement, sanctions" destinée à faire pression sur Israël de manière non-violente pour l'obliger à se plier au droit international, M. Chalghoumi a précisé qu'il n'était pas un spécialiste de la question mais que cette campagne était de nature à créer plus de dissenssions qu'autre chose.

Bref. La bonne volonté des dirigeants israéliens, pas de boycott, pas de sanctions, et surtout pas de critique d'Israël qui reviendrait à être antisémite. Et tout cela en affirmant que le "conflit" ne devait pas être importé en France. Israël n'aurait pas pu trouver meilleur ambassadeur en France, qui plus est pour parler au nom des "musulmans modérés". Occupation de tout un peuple ? Colonisation ? Torture des enfants ? Démolition des maisons ? Confiscation de l'eau ? Violation de plusieurs dizaines de résolutions de l'ONU ? Comment ça vous n'êtes pas au courant M. Chalghoumi ? Grâce à vous et à votre conception du "dialogue", le clivage communautaire et les actes de violence ont de beaux jours devant eux dans notre pays.

Grâce à vous, M. Piolle, et à vos conseillers municipaux, l'impunité d'Israël va pouvoir durer en toute tranquillité, et vos discours d'humanité auront perdu toute légitimité."

Isère Palestine
iserepalestine@gmail.com
Facebook: Info Palestine: Grenoble

Les membres d’Isère Palestine s'insrurgent. Lire leur lettre ouverte
Page facebook :https://www.facebook.com/Info-Palestine-Grenoble-1527666520795346/?fref=ts

 

Comments (0)

Leave a comment

Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.